WebDoc IEP - Sign@l - Le conflit serbo-croate et l'éclatement de la Yougoslavie

Contenu de l'article

Titre

Le conflit serbo-croate et l'éclatement de la Yougoslavie

Auteur Predrag Simic
Revue Politique étrangère
Numéro vol. 59, no 1, 1994
Rubrique/Thématique
L'Est : le temps des nations
Page 129-144
Résumé La guerre civile en Yougoslavie constitue une des plus sérieuses menaces à la sécurité de l'Europe depuis la fin de la guerre froide. Ce conflit est la conséquence d'une crise durable. La dissolution du communisme yougoslave a transformé les disputes ethniques, confessionnelles et territoriales entre les Yougoslaves en un conflit armé. Le plus important conflit qui ait marqué l'histoire de l'Etat depuis sa création en 1918, provient de la rivalité entre les deux nations slaves du Sud — les Serbes et les Croates. Comme le démembrement de la Yougoslavie a coïncidé avec les vastes changements géopolitiques en Europe, cette crise fut rapidement internationalisée. Les acteurs étrangers se sont rangés du côté des parties discordantes selon des similarités et des intérêts communs. La disparition de la Yougoslavie de la carte politique de l'Europe a ouvert le procès du « remaking » géopolitique des Balkans. Cette situation conduira plus vraisemblablement à une division des frontières confessionnelles entre le catholicisme, la religion orthodoxe et l'islam et transformera la région entière en une zone de crise et d'instabilité permanentes. L'alternative serait un rétablissement de la communauté yougoslave ou la création d'une communauté balkanique ; ainsi qu'une intégration de la région dans les structures européennes. Mais, actuellement, les acteurs nationaux ou internationaux ne montrent aucun intérêt pour de telles solutions.
Source : Éditeur (via Persée)
Résumé anglais The Serb-Croat Conflict and Break-up of Yugoslavia, by Predrag Simic The civil war in Yugoslavia is one of the most serious security threats in Europe after the end of the cold war. Basically, this conflict is the consequence of the long-lasting crisis and the dissolution of Yugoslav communism that made the unresolved ethnie, confessional, territorial and other disputes among the Yugoslav peoples escalate into an armed conflict. By its significance, the most important among them is the rivalry between the two most numerous South Slav nations — the Serbs and Croats — that marked the history of the common state since it was created in 1918. As the break-up of Yugoslavia coincided with the broad geopolitical changes in Europe, this crisis was quickly internationalized while the foreign actors sided with the conflicting parties following cultural similarities and common interests. The disappearance of Yugoslavia from the political map of Europe opened the process of geopolitical « remaking of the Balkans », that will most likely lead to its division along the confessional boundaries between Catholicism, Orthodoxy and Islam. This will turn the whole region into an area of permanent crisis and instability. The alternative to this would be a reestablishment of the Yugoslav or creation of a Balkan community and a graduai integration of the region into the European structures, but at this moment either local or international actors show no interests in achieving such solution.
Source : Éditeur (via Persée)
Texte intégral en ligne http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/polit_0032-342x_1994_num_59_1_4252