retour accueil WebDoc retour rubrique Fonds numériques

fiche détaillée du mémoire

Auteur
Vionnet Audrey
Titre
La pollution du Rhône aux PCB : la mise à l'agenda d'un problème public et sa gestion à travers une politique publique et environnementale
Directeur 
Le Naour Gwenola
Diplôme
Mémoire de séminaire, à l'Institut d'Etudes Politiques de Lyon
Année universitaire 2010-2011
Séminaire
Politiques publiques et gestion des risques
Pages
264 p.
Mots clés de l'auteur PCB, problème public, transcodage, arènes publiques, mise à l'agenda, FRAPNA, tireur d'alarme, élus locaux, pécheurs professionnels, DREAL, Rhône-Alpes, crise médiatique, pouvoirs publics, politique publique environnementale, participation, territorialisation de l'action publique, comité de pilotage, policy insiders/policy outsiders
Résumé

La pollution du Rhône aux PCB s'est constituée en problème public à travers un processus de mise à l'agenda spécifique non linéaire dont les contours ont évolué au fil des mobilisations des acteurs concernés. L'utilisation des PCB dans la production industrielle de masse l'ont érigé en produit miracle symbole du rêve industriel. Néanmoins, les effets nuisibles de ces produits pour la santé humaine et l'environnement ont rapidement été révélés de façon empirique. La prise de conscience des dangers présentés par les PCB a engendré une révision de la réglementation en vigueur au niveau national, européen et international. Dans le cas français, la plainte déposée par la FRAPNA en 1985 permet de mettre en visibilité le problème public de pollution qui fait l'objet d'un premier traitement politique au niveau local. Toutefois, le problème ressurgit avec une plus grande intensité fin 2004 sous l'impulsion d'un pêcheur professionnel qui tire de nouveau la sonnette d'alarme, déclenchant une crise locale autour de la pollution. Cette crise local est suivie d'une mobilisation des élus locaux qui portent plainte. Le problème public acquiert ainsi une visibilité inédite qui intéresse les journalistes. L'investissement de la question par les journalistes crée les conditions nécessaires pour porter la pollution à l'agenda politique national lors de la crise médiatique de l'été 2007. Le problème est redéfini en << crise >> par les journalistes à travers un discours virulent dirigé à l'encontre des pouvoirs publics. C'est dans ce contexte d'effervescence médiatique que les autorités publiques nationales interviennent.
Le dispositif de gestion mis en place s'inscrit dans la perspective d'une politique publique environnementale partenariale. L'esprit de ce dispositif se veut ouvert aux revendications formulées à l'encontre d'un système politico administratif opaque dans le souci de démocratiser la participation aux décisions environnementales. A l'heure de la territorialisation de l'action publique, la pollution aux PCB devient l'élément constitutif à partir duquel se construit la politique publique environnementale partenariale. Cette politique publique s'incarne à travers le comité de pilotage, instrument symbolique qui tente de répondre aux revendications dans un climat d'"acceptabilité sociale" et qui introduit les premiers programmes d'actions. Toutefois, l'intégration des acteurs concernés au dispositif de gestion révèle plusieurs disparités. La FRAPNA a développé des ressources d'expertise qui ont été reconnues par les pouvoirs publics, favorisant son institutionnalisation dans le processus décisionnel en tant que policy insiders. Néanmoins d'autres tireurs d'alarme se sentent tenus à l'écart du jeu politico administratif en dépit d'une réelle volonté de participation. Les difficultés actuelles soulignent l'impossibilité de passer du statut de policy outsiders au statut de policy insiders. C'est notamment le cas des élus locaux des communes riveraines et des pêcheurs professionnels dont la seule ressource politique reste la contestation.
Ainsi, la pollution du Rhône aux PCB s'est constituée en problème public à travers un processus de mise à l'agenda spécifique non linéaire qui, sous l'effet d'une crise médiatique, a permis de porter la question au niveau national et d'introduire une politique publique environnementale partenariale dont les différents degrés d'intégration des parties prenantes révèlent de profondes distorsions.

 

Document 

Ce mémoire est consultable à la bibliothèque.

Ce mémoire est disponible en ligne. Vous pouvez le consulter :
  • mémoire en texte intégral version html
  • mémoire en texte intégral version pdf (à télécharger)
    Les mémoires en ligne sont publiés par le Service de Documentation de l'Institut d'Etudes Politiques de Lyon. Le mémoire est un document protégé par le droit d'auteur ; pour toute utilisation sortant du cadre légal des exceptions au régime du droit d'auteur, l'autorisation de l'auteur du mémoire doit être demandée.
  •  

     


    Université de Lyon     Les documents de ce site web sont publiés par la Bibliothèque de Sciences Po Lyon.
    © Institut d'Etudes Politiques de Lyon
    Région Rhône-Alpes
    contact

    Page de Bienvenue IEP

    plan du site WebDoc
    http://doc.sciencespo-lyon.fr/Ressources/Documents/Etudiants/detail-memoire.html?ID=2951