Lacharme Amandine

La Savoie au miroir du Centenaire de son Rattachement à la France

Mémoire de Fin d'Etudes

Institut d'Etudes Politiques

Année 2000-2001

M. Bruno Benoît


      France, n'entends-tu pas ces musiques lointaines,
La montagne répète en échos triomphants
L'allégresse des bois, des vallons et des plaines,
Regarde, et ces chansons ne resteront pas vaines,
Les Savoyards sont tes enfants.

La Montagne en ce jour veut être moins sévère,
L'écho dans ses ravins est plus retentissant,
Mais pour chanter l'amour d'un enfant pour sa mère,
Il faudrait mille échos s'élevant de la terre,
Vers toi, comme un mystique encens.

Vois, France, il est à toi ce pays de Savoie,
A toi, ces monts, ces bois entourés de splendeurs,
A toi ces charmes gris qu'un divin azur noie,
A toi tout cet amour, cette unanime joie,
A toi ces chants, à toi ces coeurs.
Maurice Cons 1 


[Suivant]