Note(s)

[1]  Entretien n° 3 avec Régis Neyret.

[2]  Etudes menées dans le cadre Sondage Ipsos, Synthèse du groupe qualitatif « bilan d'image » du 14 juin 1999, Etude n° 1312194. Sondage Ipsos, Bilan d'image de la ville de Lyon, phase quantitative, dossier suivi par François de Sars. Enquête de notoriété Ipsos, Enquête auprès de la clientèle touristique de Lyon, Rapport d'étude, 18 novembre 1999, n° 1512173, Office du tourisme de Lyon.

[3]  Expression figurant dans la fiche d'inscription du Site Historique de Lyon à l'UNESCO (cf. Annexes).

[4]  Jouve B., Le territoire, à la rencontre du global, de l'Etat et du local, Rapport déposé en vue de l'obtention de l'Habilitation à Diriger des Recherches, 2000, p. 6.

[5]  Le Galès P., « Du gouvernement des villes à la gouvernance urbaine », Revue Française de Science Politique, Vol 45, n°1, février 1995, p. 57-91.

[6]  Duran P., Thoenig J.C., « L'Etat et la gestion publique territoriale », Revue Française de Science Politique, Vol. 46, 4, 1996, p. 580-623

[7]  Duran P., Thoenig J.C., « L'Etat et la gestion... » art. cit., p. 582.

[8]  Grémion P., Le pouvoir périphériques, bureaucrates et notables dans le système politique français, Paris, Seuil, 1976.

[9]  Duran P., Thoenig J.C., « L'Etat et la gestion... » art. cit. p. 593.

[10]  Duran P., Thoenig J.C., « L'Etat et la gestion... » art. cit., p. 598.

[11]  Grange D., Poulot D., L'esprit des lieux... op. cit., p.16.

[12]  Document de présentation de l'organisme international UNESCO : www.unesco.org

[13]  A l'image de ce que dit Vincent Dubois pour les relations culturelles internationales. Dubois V., « Les collectivités locales, la culture et l'international », L'Observatoire, automne 1996, n°12..

[14]  Dubois V., Institutions et politiques culturelles locales : éléments pour une recherche socio-historique, Ministère de la Culture, Comité d'histoire, La Documentation Française, Paris, 1997.

[15]  Duran P., Thoenig J.C., «  L'Etat et la gestion... » art. cit.

[16]  Duran P., Thoenig J.C., « L'Etat et la gestion... » art. cit., p. 583.

[17]  Duran P., Thoenig J.C., « L'Etat et la gestion... » art. cit., p. 609.

[18]  Duran P., Thoenig J.C., « L'Etat et la gestion... » art. cit., p. 609.

[19]  Hall P.A.., Taylor R.C.R., « La Science politique et les trois néo-institutionnalismes », Revue Française de science politique, vol. 47, n°3-4, juin-août 1997.

[20]  Rhodes R.A.W., Marsh D., « Les réseaux d'action publique en Grande-Bretagne », in Le Galès, M. Thatcher (sous la direction de), Les réseaux de politique publique. Débat autour des policy networks, Paris, L'Harmattan, 1995.

[21]  March J., Olsen J., Rediscovering Institutions : The organisational basis of Politics, Mac Milan, New York, 1989.

[22]  March J., Olsen J., Rediscovering Institutions... op. cit., p. 17 (C'est nous qui traduisons).

[23]  Rhodes R.A.W., Marsh D., « Les réseaux d'action publique... » art. cit., p.43.

[24]  Haas P., « Introduction. Epistemic Communities and International Policy Co-ordination », International Organization, vol. 49, 1992, n°1, p. 3.

[25]  Cobb R.W., Elder C.D., Participation in American Politics : The Dynamics of Agenda-Building, Baltimore, Johns Hopkins University Press, 1972.

[26]  Meny Y., Thoenig J.C., Politiques publiques, Paris, Presses Universitaires de France, Thémis Science politique, 1989, p. 170.

[27]  Meny Y., Thoenig J.C., Politiques publiques, op. cit.

[28]  Meny Y., Thoenig J.C., Politiques publiques, op. cit., p. 171.

[29]  Jouve B., Lefèvre C., « Villes, métropoles : les nouveaux territoires du politiques », in B. Jouve, C. Lefèvre (sous la direction de), Villes, métropoles : les nouveaux territoires du politique, Paris, Anthropos.

[30]  Jouve B., Lefèvre C., « Villes, métropoles... » art. cit., p.27.

[31]  Jouve B., Lefèvre C., « Villes, métropoles... » art. cit., p.31.

[32]  Jouve B., Lefèvre C., « Villes, métropoles... » art. cit., p.35.

[33]  Béghain P., Le patrimoine : culture et lien social, Presses de Science Po, 1998.

[34]  Protection du patrimoine historique et esthétique de la France, Législation et recommandation, Editions du Journal Officiel, 1997, Paris.

[35]  Moulinier P., Les politiques publiques de la culture en France, Que sais-je, n°3427, Presses Universitaires de France, , Paris, 1999, p. 83.

[36]  Baudouï R, « André Malraux et l'invention du patrimoine sous la Ve République », Daniel J. Grange, Dominique Poulot (Dir.), L'esprit des lieux - le patrimoine et la cité., Presses universitaires de Grenoble, 1997, p. 48.

[37]  Nous nous appuyons ici sur la définition de Vincent Dubois (Institutions et politiques culturelles locales : éléments pour une recherche socio-historique, ministère de la culture, Comité d'histoire, La Documentation Française, Paris, 1997) « Professionnalisation veut au moins en partie dire reconnaissance d'une compétence garantie et sanctionnée par l'Etat, qui délivre les diplômes, organise les formations, et bien souvent opère les recrutements et gère les carrières », p. 56.

[38]  Loi n°62-903, 313-12 du code de l'urbanisme.

[39]  Béghain P., Le patrimoine... op. cit., p. 63.

[40]  Dubois V., Institutions et politiques culturelles locales... op. cit., p. 56.

[41]  Grémion P., Le pouvoir périphérique, bureaucrates et notables dans le système politique français, Paris, Seuil, 1976.

[42]  Cette zone, d'une superficie de vingt quatre hectares, comprend aujourd'hui quatre milles logements et quatre vingt dix milles habitants. Elle correspond aux quartiers Saint-Paul, Saint-Jean et Saint-Georges (situés sur la rive droite de la Saône).

[43]  Béghain P., Le patrimoine... op. cit., p. 52.

[44]  Grémion P., Le pouvoir périphérique... op. cit.

[45]  Duran P., Thoenig J.C., « L'Etat et la gestion... » art. cit., p 588.

[46]  Béghain P., Le patrimoine... op. cit., p. 21.

[47]  Grange Daniel J., Poulot D., L'esprit des lieux... op. cit., p. 15.

[48]  Ibid.

[49]  Grange Daniel J., Poulot D., L'esprit des lieux... op. cit., p. 215.

[50]  Duran P., Thoenig J.C., « L'Etat et la gestion... » art. cit.

[51]  Béghain P., Le patrimoine... op. cit.

[52]  A Lyon, leur rôle est particulièrement important face à Louis Pradel, ainsi que le remarque P. Béghain.

[53]  Grange Daniel J., Poulot D., L'esprit des lieux... op. cit., p. 26.

[54]  Béghain P., Le patrimoine... op. cit. L'entretien avec Régis Neyret (Entretien n° 3) a également confirmé ces faits.

[55]  Renaissance du Vieux Lyon, RVL 50 ans 1946 - 1996, 1996.

[56]  Il correspond aux quartiers Saint Georges, Saint Jean et Saint Paul.

[57]  Précisons que le ministère des Affaires Culturelles n'a pas alors de représentant local. Les acteurs étatiques locaux sont, pour ces projets, le préfet et les agents du ministère de l'Equipement.

[58]  Grémion P., Le pouvoir périphérique... op. cit.

[59]  Nous empruntons cette typologie à Thierry Goyer, « Secteur sauvegardé de Rennes et protection du patrimoine - évolutions et limites », Daniel J. Grange, Dominique Poulot (Dir.), L'esprit des lieux - le patrimoine et la cité., Presses universitaires de Grenoble, 1997, p. 246.

[60]  Moulinier P., Les politiques publiques... op. cit., p.18.

[61]  Ibid.

[62]  Davallon J., Micoud A., Tardy C., « Vers une évolution de la notion de patrimoine », Daniel J. Grange, Dominique Poulot (Dir.), L'esprit des lieux - le patrimoine et la cité., Presses universitaires de Grenoble, 1997, p. 201.

[63]  Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel, UNESCO, novembre 1972.

[64]  Davallon J., Micoud A., Tardy C., « Vers une évolution de la notion de patrimoine... » art. cit., p. 201.

[65]  Moulinier P., Les politiques publiques... op. cit., p. 20.

[66]  Le ministère de la Culture (les DRAC au plan local) communique davantage sur la participation au réseau des Villes d'art et d'histoire, des manifestations concrètes relatives au patrimoine que sur la prise en charge de patrimoine en danger.

[67]  Davallon J., Micoud A., Tardy C., « Vers une évolution de la notion de patrimoine... » art. cit., p. 202.

[68]  Entretien n° 15 avec un conservateur de musée.

[69]  Décret n°84-4007 du 15 novembre 1984.

[70]  Loi du 2 juillet 1996.

[71]  Moulinier P., Les politiques publiques..., p. 28.

[72]  Ces ZPPAU sont devenues par la suite des zones de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager (ZPPAUP).

[73]  ''ééééèééèéééé''é

[74]  Protection du patrimoine historique et esthétique de la France, Législation et recommandation, Editions du Journal Officiel, 1997, Paris.

[75]  Si les autorités locales et la société civile sont associées à l'élaboration des projets de sauvegarde, notamment des documents concernant les ZPPAUP, ils n'en maîtrisent cependant pas le processus décisionnel. La décentralisation n'altère donc pas la prédominance étatique. Sans agir directement, l'Etat continue d'encadrer et orienter les initiatives qui concourent à la transformation du quartier. Il demeure le garant de la protection du patrimoine et un acteur incontournable du domaine.

[76]  Cette étude porte sur mille immeubles et dix milles logements (deux milles habitants sont concernés). L'Agence d'Urbanisme du Grand Lyon et le service Départemental de l'Architecture et du Patrimoine mènent l'étude sous le contrôle du Collège Régional du Patrimoine et des Sites.

[77]  En particulier, avec la présence d'un chargé de mission dépendant du Cabinet du maire.

[78]  Saez G., « Les politiques de la culture », In Grawitz M., Leca J., Traité de Science Politique, Presses Universitaires de France, Paris, Tome 4, 1985, p. 402.

[79]  Protection du patrimoine historique et esthétique de la France, Législation et recommandation, Editions du Journal Officiel, 1997, Paris.

[80]  Rhodes R.A.W., Marsh D., « Les réseaux d'action... » art. cit.

[81]  Entretien n° 9 avec un agent de la DAPA.

[82]  Davallon J., Micoud A., Tardy C., « Vers une évolution de la notion de patrimoine » art. cit., p. 204.

[83]  Goyet T., « Secteur sauvegardé de Rennes... » art. cit., p. 246.

[84]  Nous reviendrons ultérieurement sur les caractéristiques de cette association.

[85]  Termes employés dans la convention de 1978.

[86]  Le CNMHS s'engage à participer financièrement à ces activités. La convention est établie pour un an et reconduite tacitement.

[87]  Entretien n° 19 avec un responsable de la section Valorisation du patrimoine - service Action culturelle - DRAC Rhône-Alpes.

[88]  Entretien n° 3 avec Régis Neyret.

[89]  Cartier J., Lumières sur la ville, ENTPE ALEAS, 1998, p. 43.

[90]  Entretien n° 5 avec un agent de l'Agence d'urbanisme de Lyon.

[91]  Actes du Colloque la ville et le tourisme fluvial, 1983.

[92]  Navig Inter est une S.A.R.L. Navig Inter, 13 bis, quai Rambaud 69 002 Lyon.

[93]  Entretien n° 18 avec le gérant de l'entreprise Navig Inter.

[94]  Ibid.

[95]  Nous avons contacté ce service, ils n'ont pas participé à des démarches patrimoniales, ni même au projet d'inscription.

[96]  Entretien n° 10 avec un collaborateur de l'adjoint à la Culture et au Patrimoine.

[97]  Amzert M. (Dir.), Du cadre de vie à l'espace public - Les paradoxes des jeux de l'échange entre associations d'habitants et élus locaux. CIL/UCIL dans l'agglomération lyonnaise, Rives-ENTPE, mars 2000, p. 187.

[98]  Le musée Gadagne est le musée historique de la ville de Lyon.

[99]  Amzert M. (Dir.), Du cadre de vie à l'espace public... op. cit., p. 200.

[100]  Un Etat partie est un Etat signataire de la Convention de 1972.

[101]  La convention créant l'UNESCO est adoptée par la Conférence de Londres en novembre 1945 et entre en vigueur le 4 novembre 1946 lorsque vingt Etats la ratifient. L'objectif général vise au « maintien de la paix et de la sécurité dans le monde en resserrant, par l'éducation, la science, la culture et la communication, la collaboration entre nations, afin d'assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l'homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion (...) ». Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel, UNESCO, novembre 1972.

[102]  Le texte de la Convention procède de la fusion de deux courants : le premier, centré sur les dangers menaçant les sites culturels et le second, axé sur la préservation de la nature. Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel, UNESCO, novembre 1972.

[103]  Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel, UNESCO, novembre 1972.

[104]  March J., Olsen J., Rediscovering Institutions ... op. cit. Nous renvoyons au cadre théorique de l'introduction.

[105]  Le nombre de pays signataires s'élève en 2000 à 159. Précisons que tout pays peut prétendre à la ratification de la Convention, même sans être Etat membre de l'UNESCO. Orientation devant guider la mise en oeuvre de la convention du patrimoine mondial, UNESCO, Comité intergouvernemental pour la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel, Centre du patrimoine mondial, mars 1999.

[106]  Présentation de l'OVPM - site web : www.ovpm.org

[107]  L'organisation interne du département « patrimoine » de l'UNESCO figure en annexe.

[108]  Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel, UNESCO, novembre 1972.

[109]  Organisme intergouvernemental crée en 1956 (lors de la neuvième Conférence générale de l'UNESCO ; il compte neuf Etats membres et cent un membres associés parmi les plus grandes institutions de conservation du monde) dans un contexte d'intérêt croissant pour la protection et la conservation du patrimoine, l'ICCROM a pour ambition d'améliorer la qualité de la conservation et cherche également à accroître le soutien et la sensibilisation à la conservation de tous les secteurs de la société, depuis les écoliers jusqu'aux responsables politiques. (site web : www.iccrom.org)

[110]  Orientation devant guider la mise en oeuvre de la convention du patrimoine mondial, UNESCO, Comité intergouvernemental pour la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel, Centre du patrimoine mondial, mars 1999.

[111]  Entretien n° 8 avec un représentant de l'ICOMOS.

[112]  Ibid.

[113]  Ibid.

[114]  V. Dubois, Institutions et politiques culturelles locales... op. cit., p. 61.

[115]  Entretien n° 9 avec un agent de la DAPA.

[116]  Entretien n° 17 avec le responsable du Service Départemental de l'Architecture et du Patrimoine - DRAC Rhône-Alpes.

[117]  Entretien n° 9 avec un agent de la DAPA.

[118]  Actuellement, six cent quatre vingt six biens et sites sont inscrits sur la Liste du patrimoine mondial : 60% sont en Europe et 15% sont situés en France, Italie et Espagne. L'UNESCO souhaite donc rééquilibrer les pays représentés.

[119]  Entretien n° 9 avec un agent de la DAPA.

[120]  Entretien n° 13 avec un membre de la RVL.

[121]  Chartes ICOMOS, Documentation du Centre, UNESCO-ICOMOS.

[122]  Entretien n° 9 avec un agent de la DAPA.

[123]  DRAC pour les biens et sites culturels et Direction Régionale de l'Environnement pour les sites naturels.

[124]  Grémion P., Le pouvoir périphérique...op. cit.

[125]  Entretien n° 9 avec un agent de la DAPA.

[126]  Duran P., Thoenig J.C., « L'Etat et la gestion... » art. cit.

[127]  Entretien n° 9 avec un agent de la DAPA.

[128]  Entretien n° 3 avec Régis Neyret.

[129]  Ibid.

[130]  Les divergence d'appréciation du rôle de R. Barre au cours de cette demande portent essentiellement sur l'objectivité de l'inscription. L'influence d'une personnalité reconnue internationalement ne peut être inexistante, cependant les modalités de proposition d'inscription sont respectées à la lettre. Nous renvoyons à l'étude menée par A Lambelet, Décembre 1998 : l'inscription du Site Historique de Lyon au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO - Lyon, ville d'actualité, ses secrets cachés, quelle découverte !, Mémoire de Science Politique, Lyon 3, septembre 2000. Nous nous intéressons ici au rôle de Raymond Barre en tant que déclencheur de la mobilisation locale.

[131]  Duran P., Thoenig J.C., « L'Etat et la gestion... » art. cit., p. 587.

[132]  Chartes ICOMOS, Documentation du Centre, UNESCO-ICOMOS.

[133]  Entretien n° 9 avec un agent de la DAPA.

[134]  Outre les caractéristiques générales du site, un historique, des détails sur les modalités de prévention et préservation, la place de ce site dans le plan de développement régional, des justifications pour la proposition d'inscription au Patrimoine mondial ainsi que l'authenticité du bien et la mise en valeur de ses caractéristiques propres (en comparaison avec d'autres sites) sont requis. Les éléments constitutifs du dossiers sont précisément demandés dans le formulaire d'inscription. Un exemplaire figure en annexe de ce document.

[135]  Entretien n° 7 avec un représentant de l'UNESCO.

[136]  Dans ce cas, l'expert est de la même nationalité que le site proposé à l'inscription. En effet, l'ICOMOS ne peut être juge et partie en même temps.

[137]  Entretien n° 8 avec un représentant de l'ICOMOS.

[138]  Entretien n° 16 avec un habitant du Vieux Lyon.

[139]  Leur participation financière n'est pas formalisée par des textes législatifs et le système international n'impose rien sur les modalités de financements. Un agent du ministère de la Culture nous faisait ainsi remarquer que :  « Nous [DRAC] ne pouvons apporter des moyens que dans les limites de nos possibilités. Les collectivités locales ont souvent d'autres soucis et le mieux est de réussir, comme à Lyon, à motiver des bénévoles pour travailler sur le projet » (Entretien n° 18 ).

[140]  L'ICOMOS dispose pour cela de dix mois. Dix-huit mois séparent ainsi le dépôt des dossiers par l'Etat partie et l'inscription officielle sur la Liste du patrimoine mondial.

[141]  Les six critères relatifs aux sites figurent en annexe.

[142]  Chartes ICOMOS, Documentation du Centre, UNESCO-ICOMOS.

[143]  Entretien n° 10 avec un collaborateur adjoint à la Culture et au Patrimoine.

[144]  La fiche d'évaluation relative au Site Historique de Lyon figure en annexe de ce document.

[145]  Entretien n° 8 avec un représentant de l'ICOMOS.

[146]  Chartes ICOMOS, Documentation du Centre, UNESCO-ICOMOS. Ce rôle nous est confirmé lors de l'entretien n° 8 avec un représentant de l'ICOMOS.

[147]  Entretien n° 13 avec un membre de la RVL.

[148]  Nous avons évoqué ces projets dans le premier chapitre.

[149]  Renaissance du Vieux Lyon, RVL 50 ans 1946 - 1996, 1996.

[150]  Entretien n° 13 avec un membre de la RVL.

[151]  Entretien n° 6 avec l'adjoint à la communication - Ville de Lyon.

[152]  Entretien n° 13 avec un membre de la RVL.

[153]  Amzert M. (Dir.), Du cadre de vie à l'espace public... op. cit.

[154]  Presse locale, régionale et nationale.

[155]  Entretien n° 3 avec Régis Neyret.

[156]  Entretien auprès de Régis Neyret en mai 2000 réalisé par Annabelle Cheval dans le cadre de la réalisation de son mémoire de fin d'étude. Cheval Annabelle, Sur le Site Historique de Lyon inscrit au patrimoine mondial. La ville de Lyon et le conseil général du Rhône : deux stratégies de communication complémentaires, mémoire de fin d'études, IEP Lyon 2, 2000.

[157]  Plusieurs de nos interlocuteur nous ont parlé de lui en utilisant cette expression.

[158]  La ville de Lyon avait pour la restauration créé une association, dont Régis Neyret dépendait. Il n'était donc pas fonctionnaire de la ville.

[159]  Terme employé par un urbaniste - Agence d'urbanisme de Lyon. Entretien n° 5.

[160]  Entretien n° 13 avec un membre de la RVL.

[161]  Ibid.

[162]  Entretien n° 3 avec Régis Neyret.

[163]  Cobb R., Elder C.D., Participation in American Politics... op. cit. Nous renvoyons au développement introductif.

[164]  Entretien n° 10 avec un collaborateur de l'adjoint à la Culture et au Patrimoine.

[165]  Aucune trace de son passage ne figure dans les Bulletins Officiels Municipaux des années 1995-1999.

[166]  Entretien n° 3 avec Régis Neyret.

[167]  Ibid.

[168]  Entretien n° 3 avec Régis Neyret.

[169]  Cobb R., Elder C.D., Participation in American Politics... op. cit. Nous renvoyons au développement introductif.

[170]  Entretien n° 13 avec un membre de la RVL.

[171]  Entretien n° 19 avec un responsable de la section Valorisation du patrimoine - service Action culturelle - DRAC Rhône-Alpes.

[172]  Entretien n° 5 avec un agent de l'Agence d'urbanisme de Lyon.

[173]  Entretien n° 5 avec un agent de l'Agence d'urbanisme de Lyon.

[174]  Entretien n° 3 avec Régis Neyret.

[175]  Entretien n° 13 avec un membre de la RVL.

[176]  Agence d'Urbanisme de Lyon, Plan de développement et de rénovation du Vieux Lyon, juillet 1997. Son objectif est un bilan des actions effectuées dans le quartier (commerces, activités économiques, déplacement, équipement, espaces publics, gestion de quartier, habitat, patrimoine, planification et tourisme). Il est remis en juillet 1997.

[177]  Entretien n° 5 avec un agent de l'Agence d'urbanisme de Lyon.

[178]  Entretien n° 11 avec un agent du service urbanisme du Grand Lyon.

[179]  Revue de presse - hôtel de ville.

[180]  Entretien n° 13 avec un membre de la RVL.

[181]  Entretien n° 3 avec Régis Neyret.

[182]  Entretien n° 10 avec un collaborateur de l'adjoint au Rayonnement International

[183]  Jouve B., Lefèvre C., Villes et métropoles... op. cit. Nous renvoyons ici au cadre théorique.

[184]  Dossier de presse, Lyon Patrimoine de l'humanité. Ville de Lyon.

[185]  Les compositions du Groupe de travail et du Comité de pilotage figure en annexe. Audrey Lambelet mentionne le décalage entre la réelle maîtrise d'oeuvre par quatre acteurs et la revue de presse établie par la suite par l'Hôtel de ville. (Lambelet A., Décembre 1998 : l'inscription du Site Historique... op. cit.).

[186]  Entretien n° 3 avec Régis Neyret.

[187]  Entretien n° 5 avec un agent de l'agence d'urbanisme de Lyon.

[188]  Dossier de presse, Lyon Patrimoine de l'humanité. ville de Lyon

[189]  Entretien n° 3 avec Régis Neyret.

[190]  Entretien n° 13 avec un membre de la RVL.

[191]  Ibid.

[192]  Lambelet A., Décembre 1998 : l'inscription du Site Historique... op. cit.

[193]  Entretien n° 3 avec Régis Neyret.

[194]  Entretien n° 13 avec un membre de la RVL.

[195]  Nous rejoignons ici les propos de A. Lambelet (Décembre 1998 : l'inscription... op. cit.).

[196]  RVL, Le journal de la Renaissance du Vieux Lyon, supplément n° 102, mai 1999.

[197]  Terme employé par l'ICOMOS et l'UNESCO dans leurs comptes-rendus sur l'inscription du Site Historique de la ville de Lyon sur la Liste du patrimoine mondial.

[198]  Audrerie D., Souchier R., Vilar L., Le patrimoine mondial, Que sais-je ?, Presses Universitaires de France, 1998, p. 41.

[199]  Deux cartes du Site Historique de Lyon figurent en annexe.

[200]  Deux cartes de présentation du site figure en annexe.

[201]  Nous rappelons ici que parmi ces quatre acteurs, trois sont architectes.

[202]  Entretien n° 3 avec Régis Neyret.

[203]  Lambelet A., Décembre 1998 : l'inscription... op. cit.

[204]  Ils sont mobilisés ponctuellement et ne participent donc pas à l'ensemble du processus.

[205]  Entretien n° 3 avec Régis Neyret.

[206]  Le Directeur général des services de la ville de Lyon réunit tous les lundi matins le Groupe de travail. Dossier de presse, Lyon Patrimoine de l'humanité. ville de Lyon.

[207]  Entretien n° 15 avec un conservateur de musée.

[208]  Cobb R., Elder C.D., Participation in American Politics... op. cit. Nous renvoyons ici au développement situé dans l'introduction.

[209]  Mény Y., Thoenig J.C., Politiques publiques, Paris, Presses Universitaires de France, Thémis science politique, p. 170.

[210]  Dossier de presse, Lyon Patrimoine de l'humanité. ville de Lyon ; entretien n° 9 avec un agent de la DAPA.

[211]  Entretien n° 9 avec un agent de la DAPA.

[212]  Entretien n° 19 avec un responsable de la section Valorisation du patrimoine - service Action culturelle - DRAC Rhône-Alpes.

[213]  Entretien n° 5 avec un agent de l'agence d'urbanisme de Lyon.

[214]  Les hôtels et restaurants les plus réputés sont retenus, les visites doivent être agréables et variées... Toute la ville se mobilise réellement autour de l'enjeu patrimonial. Revue de presse, Ville de Lyon.

[215]  Entretien n° 9 avec un agent de la DAPA.

[216]  Ibid.

[217]  Ce comportement transparaît particulièrement dans de nombreux articles de presse de l'époque tels que « Lyon souhaite concilier le tourisme avec le business », Les Echos, 27 nov. 1998 ; « L'Etat s'engage aux cotés de Lyon pour restaurer le patrimoine classé », Les Echos, 11 déc. 1998 ; « Une politique du patrimoine pour Lyon », Le Monde, 9 déc. 1998.

[218]  Entretien n° 9 avec un agent de la DAPA.

[219]  Conseil Général du Rhône. Contact téléphonique du 25.02.2001.

[220]  Entretien n° 13 avec un membre de la RVL.

[221]  Entretien n° 5 avec un agent de l'agence d'urbanisme de Lyon.

[222]  Entretien n° 6 avec l'adjoint à la Communication - Ville de Lyon.

[223]  Orientations devant guider la mise en oeuvre de la Convention du patrimoine mondial, Comité intergouvernemental pour la protection du patrimoine mondial, UNESCO, Centre du patrimoine mondial, février 1995. Les recommandations de l'ICOMOS relatives au Site Historique de Lyon figurent en annexe.

[224]  Entretien n° 3 avec Régis Neyret.

[225]  Nous les rappelons ici : « ceux qui décident et gèrent », « ceux qui savent » et « ceux qui jouissent du patrimoine » (typologie reprise à Thierry Goyer).

[226]  Cobb R., Elder C.D., Participation in American Politics... op. cit. Nous renvoyons ici au développement situé dans l'introduction.

[227]  L'organisme se réserve le droit de retirer un site de la Liste si sa protection n'est pas suffisamment bien assurée.

[228]  Pour être inscrite, la ville doit déjà justifier de mesures et règlements de protection très complets.

[229]  L'Etat ne définit pas non plus de cadre d'action, ni d'intervention particulière suite à une inscription sur la Liste du patrimoine mondial.

[230]  Terme employé par plusieurs acteurs du processus, notamment des associatifs et professionnels du patrimoine.

[231]  Entretien n° 3 avec Régis Neyret.

[232]  Pour illustrer les réactions éventuelles de la population locale, nous renvoyons au texte de Eri De Luca en annexe.

[233]  Entretien n° 16 avec un habitant du quartier du Vieux Lyon.

[234]  Entretien n° 13 avec un membre de la RVL.

[235]  Entretien n° 6 avec l'adjoint à la Communication - ville de Lyon.

[236]  Cobb R., Elder C.D., Participation in American Politics... op. cit. Nous renvoyons ici au développement situé dans l'introduction.

[237]  Entretien n° 14 avec le Directeur de l'Office du tourisme lyonnais.

[238]  Régis Neyret est également administrateur de l'OTL.

[239]  Mény Y., Thoenig J.C., Politiques... op. cit. Nous renvoyons au cadre théorique introductif.

[240]  Termes employés par l'adjoint à la Communication - Ville de Lyon. Entretien n° 6.

[241]  Judd Dennis R., Fainstein S, The tourist city, Yale Press University, 1999, p. 11.

[242]  Sondage IPSOS, juin 1999.

[243]  Entretien n° 3 avec Régis Neyret.

[244]  Entretien n°2 avec le responsable de la Mission Site Historique, entretien n° 14 avec le Directeur Général de l'Office de Tourisme de Lyon, Entretien n° 6 avec l'Adjoint à la Communication de la Ville de Lyon.

[245]  Ibid.

[246]  Présentés par Cobb et Elder. Cobb R., Elder C.D., Participation in American Politics... op. cit. Nous renvoyons ici au développement situé dans l'introduction.

[247]  Les différents acteurs que nous avons rencontrés confirment l'analyse de Audrey Lambelet (Décembre 1998 : l'inscription op. cit.) : la notoriété de Régis Neyret facilite les processus de mobilisation et de structuration des acteurs lyonnais.

[248]  Cobb R., Elder C.D., Participation in American Politics... op. cit. Nous renvoyons ici au développement situé dans l'introduction.

[249]  Le service concerné est ici celui de l'adjoint à la Culture et au Patrimoine. Nous rejoignons ici Vincent Dubois (« Les collectivités locales, la culture et l'international », L'Observatoire, automne 1996, n°12) qui souligne le rôle des responsables de l'exécutif dans « les modalités d'organisation des systèmes d'action peu unifiés ».

[250]  Entretien n° 10 avec un collaborateur de l'adjoint à la Culture et au Patrimoine.

[251]  Une présentation de la démarche figure en annexe.

[252]  Le guide Millénaire 3, Le Grand Lyon - Mission « Prospective et stratégie d'agglomération », 2000, p. 1.

[253]  La volonté de participer en tant qu'acteur reconnu sur la scène publique locale est présente dans les publications régulières de certaines associations telles que la RVL ou l'UCIL.

[254]  La loi Chevènement du 12 juillet 2000 offre ainsi la possibilité de transférer la culture, en totalité ou en partie, à la Communauté Urbaine. Ceci résulte alors d'un accord entre les communes. A Lyon, le débat devrait avoir lieu prochainement ; en tout état de cause, rien ne sera fait avant 2002.

[255]  Entretien n° 12 avec un collaborateur de l'adjoint au Rayonnement international - Ville de Lyon.

[256]  Jouve B., Lefèvre C., Villes, métropoles... op. cit.

[257]  Judd Dennis R., Fainstein S, The tourist city, op. cit., p. 98.

[258]  Entretien n° 3 avec Régis Neyret.

[259]  Borja J., Castells M., Local and Global - Management of cities in the information age, Earthscan, 1997, p. 205.

[260]  Judd Dennis R., Fainstein S, The tourist city, op. cit., p. 204.

[261]  L'OVPM est créée le 8 septembre 1993. C'est une association sans but lucratif qui regroupe 174 villes (début 2001). Elle est vouée à aider les villes membres à adapter et perfectionner leur mode de gestion du patrimoine. (site web : www.ovpm.org/index.asp).

[262]  Entretien n° 10 avec un collaborateur de l'adjoint à la Culture et au Patrimoine.

[263]  Entretien n° 6 avec l'adjoint à la Communication.

[264]  Entretien n° 2 avec le chargé de mission - Mission Site Historique.

[265]  Cette assemblée a eu lieu en juin 2001.

[266]  Lyon Cité, Le magazine de la ville de Lyon, Lyon, juin 2001, n°66, p. 14.

[267]  Judd Dennis R., Fainstein S, The tourist city, op. cit., p. 205.

[268]  Duran P., Thoenig J.C., « L'Etat et la gestion... » art. cit., p. 593.

[269]  C'est en particulier le cas de « ceux qui jouissent du patrimoine » (notamment les associatifs et l'Office du tourisme). Entretiens n° 13 (membre de la RVL) et n° 14 (OTL).

[270]  Entretien n° 3 avec Régis Neyret.

[271]  Entretien n° 10 avec un collaborateur de l'adjoint à la Culture et au Patrimoine.

[272]  Bulletin Municipal Officiel de janvier 2000.

[273]  Celui-ci, de formation urbaniste, est recruté par la Ville.

[274]  Les évolutions notées par Davallon J., Micoud A., Tardy C. ( « Vers une évolution ... », art. cit.) sont ici confirmées.

[275]  Entretien n° 10 avec un collaborateur de l'adjoint à la Culture et au Patrimoine.

[276]  Entretien n° 12 avec un collaborateur de l'adjoint au Rayonnement International.

[277]  Entretien n° 2 avec le Chargé de mission - Mission Site Historique de Lyon.

[278]  Les membres du Comité Technique Stratégique figurent en annexe.

[279]  Entretien n° 2 avec le Chargé de mission - Mission Site Historique de Lyon.

[280]  Ibid.

[281]  Les membres de l'Equipe Projet figurent en annexe.

[282]  Entretien n° 3 avec Régis Neyret.

[283]  Entretien n° 19 avec un responsable de la section Valorisation du patrimoine - service Action culturelle - DRAC Rhône-Alpes.

[284]  Entretien n° 6 avec l'adjoint à la Communication.

[285]  Entretien n° 2 avec le chargé de mission - Mission Site Historique de Lyon.

[286]  Nous nous référons pour cela à la typologie proposée par Rhodes et March. Nous renvoyons au développement introductif.

[287]  Ces deux associations ont déjà, dans le passé, eu des rôles importants auprès des acteurs politico-administratifs. Cf. Amzert M. (Dir.), Du cadre de vie à l'espace public - Les paradoxes des jeux de l'échange entre associations d'habitants et élus locaux. CIL/UCIL dans l'agglomération lyonnaise, Rives-ENTPE, mars 2000.

[288]  Entretien n° 14 avec le Directeur de l'Office du tourisme de Lyon.

[289]  Ibid.

[290]  Régis Neyret et Didier Repellin estiment avoir tenu une centaine de conférence sur le sujet.

[291]  Duran P., Thoenig J.C., « L'Etat et la gestion... » art. cit., p. 611.

[292]  Entretien n° 6 avec l'adjoint à la Communication.

[293]  Entretien n° 14 avec le Directeur de l'Office du tourisme de Lyon.

[294]  Ibid.

[295]  Il s'agit d'un appel d'offre européen.

[296]  La procédure s'effectue en deux étapes : une sélection sur dossier à partir de critères prédéfinis, puis la présentation devant jurys des cinq entreprises retenues lors de la première étape.

[297]  Entretien n° 14 avec le Directeur de l'Office du tourisme de Lyon.

[298]  Les deux jurys proposent un classement des entreprises. Le Conseil municipal décide (par vote) du bureau d'étude finalement retenu : le choix final est donc politique. Bulletin Municipal Officiel de septembre 1999.

[299]  Entretien n° 13 avec un membre de la RVL.

[300]  Entretien n° 14 avec le Directeur de l'Office de tourisme.

[301]  Ibid.

[302]  Extraits du dossier de presse sur l'Inscription du Site Historique au patrimoine mondial, Ville de Lyon.

[303]  Entretien de Denis Eyraud réalisé par Audrey Lambelet au cours de l'année 2000. Lambelet Audrey, Décembre 1998 : l'inscription... op. cit.

[304]  Entretien n° 13 avec un membre de la RVL.

[305]  Trois membres de la RVL sont administrateurs de l'OTL.

[306]  Duran p., Thoenig J.C., « L'Etat et la gestion... » art. cit., p. 608.

[307]  Ce rôle a longtemps été exercé par l'Union des Comités d'Intérêts Locaux. Cf Amzert M. (Dir.), Du cadre de vie... op. cit., p. 134.

[308]  Duran P., Thoenig J.C., « L'Etat et la gestion... » art. cit., p. 595.

[309]  Restauration de certains monuments historiques, réhabilitation du Musée Gadagne, Maison du Chamarrier, Inscription au patrimoine mondial.

[310]  Entretien n° 15 avec le conservateur du Musée Gadagne.

[311]  C'est par exemple le cas pour la participation au réseau des villes d'art, ce que nous a confirmé l'entretien n°5 avec un agent de l'agence d'urbanisme.

[312]  Entretien n° 5 avec un agent de l'agence d'urbanisme de Lyon.

[313]  Ibid.

[314]  Entretien n° 15 avec le conservateur du Musée Gadagne, Entretien n° 5 avec un agent de l'agence d'urbanisme de Lyon.

[315]  Entretien n° 5 avec un agent de l'agence d'urbanisme de Lyon.

[316]  Convention Etat - Ville de Lyon, 8 décembre 1998.

[317]  Ibid.

[318]  Entretien n° 4 avec un représentant du service de l'Inventaire général - DRAC Rhône-Alpes.

[319]  Duran P., Thoenig J.C., « L'Etat et la gestion... »  art. cit.

[320]  Entretien n° 4 avec un représentant du service de l'Inventaire général - DRAC Rhône-Alpes.

[321]  Béghain P., Le patrimoine... op. cit.

[322]  Entretien n° 4 avec un représentant du service de l'Inventaire général - DRAC Rhône-Alpes.

[323]  Duran P., Thoenig J.C., « L'Etat et la gestion... » art. cit., p. 599.

[324]  Duran P., Thoenig J.C., « L'Etat et la gestion... » art. cit., p. 591.

[325]  Entretien n° 1 avec le Président de l'UCIL.

[326]  Entretien n° 4 avec un représentant du service de l'Inventaire général - DRAC Rhône-Alpes.

[327]  Duran P., Thoenig J.C., « L'Etat et la gestion... » art. cit., p 609.

[328]  L'agence est créée en 1974 et est co-présidée par la chambre de commerce et de l'industrie, le Grand Lyon, le Département du Rhône et le GIL-MEDEF. Elle est constituée de soixante membres.

[329]  Document de présentation de l'ADERLY, site web, www.lyon-aderly.asso.fr.

[330]  Entretien n° 10 avec un collaborateur de l'adjoint à la Culture - ville de Lyon.

[331]  Prospectus de publicité de la région lyonnaise publié par l'ADERLY.

[332]  Entretien n° 10 avec un collaborateur de l'adjoint à la Culture - ville de Lyon.

[333]  Interlocuteur de l'ADERLY joint au téléphone le 15.05.2001.

[334]  Entretien n° 6 avec l'adjoint à la Communication - Ville de Lyon.

[335]  Nos démarches pour rencontrer cet acteur sont restées infructueuses.

[336]  Duran P., Thoenig J.C., « L'Etat et la gestion... » art. cit., p. 609.

[337]  Entretien n° 2 avec le chargé de mission - Mission Site Historique de Lyon.

[338]  Contacts téléphoniques avec ces interlocuteurs en mai 2001.

[339]  Compte rendu d'activité de l'OTL, année 2000 : le nombre de visiteurs a augmenté de 30% entre 1998 et 2000.

[340]  C'est ce que montre le cas de la campagne de communication menée par la ville, l'office du tourisme et l'ADERLY.

[341]  Entretien n° 11 avec le service Urbanisme - Grand Lyon.

[342]  Cheval A., Sur le Site Historique de Lyon inscrit au patrimoine mondial. La ville de Lyon et le conseil général du Rhône : deux stratégies de communication complémentaires, mémoire de fin d'études, IEP Lyon 2, 2000.

[343]  Fainstein S., Gladstone D., « Evaluating urban tourism », in The tourist city, p. 25.

[344]  Holcomb B., « Marketing cities for tourism », In The turist city, p. 55.

[345]  Mission Site Historique, Les rendez-vous du patrimoine, Guide pour l'action, Ville de Lyon et Communauté urbaine, 2001, p. 28.

[346]  Mission Site Historique, Les rendez-vous du patrimoine... op. cit., p. 30.

[347]  Mission Site Historique, Les rendez-vous du patrimoine... op. cit, p. 32.

[348]  Dorion Henri, Synthèse du Colloque « Villes du patrimoine mondial habitants et touristes : pour un développement durable », Douzièmes entretiens - Centre Jacques Cartier, 6,7,8 décembre 1999.

[349]  Le Centre jacques-Cartier, Centre d'études, d'échanges et de recherche, est créé à Lyon à l'automne 1984. Il regroupe prés de 60 partenaires. Ce regroupement du potentiel « recherche rhônalpin » pour développer et élargir les actions de coopération avec le Canada et le Québec vise la promotion de l'ensemble des activités scientifiques et culturelles orientées sur le Canada et le Québec à travers l'organisation de colloques, séminaires, tables rondes, rencontres ou journées scientifiques organisées dans le cadre des 'Entretiens'. (présentation du site web : www.univ-lyon2.fr//CARTIER//bienvenue.htm).

[350]  Mission Site Historique, Les rendez-vous du patrimoine... op. cit., p. 40.

[351]  Il a lieu le 9 novembre 2000.

[352]  Entretien n° 14 avec le Directeur Office de tourisme de Lyon.

[353]  Entretien n° 14 avec le Directeur Office de tourisme de Lyon.

[354]  Entretien n° 13 avec un membre de la RVL.

[355]  Ils ont lieu les 20 et 21 décembre 2000.

[356]  C'est, du moins, ce qu'ont souligné les acteurs que nous avons rencontrés.

[357]  Mission Site Historique, Les rendez-vous du patrimoine... op. cit.

[358]  Mission Site Historique, Les rendez-vous du patrimoine... op. cit., p. 9.

[359]  Mission Site Historique, Les rendez-vous du patrimoine... op. cit., p. 12.

[360]  Mission Site Historique, Les rendez-vous du patrimoine... op. cit , p. 17.

[361]  Ibid.

[362]  Mission Site Historique, Les rendez-vous du patrimoine... op. cit., p. 18.

[363]  Mission Site Historique, Les rendez-vous du patrimoine... op. cit

[364]  Mission Site Historique, Les rendez-vous du patrimoine... op. cit., p. 14.

[365]  Entretien n° 14 avec le Directeur de l'Office de tourisme.

[366]  Certaines apparaissent déjà dans la Convention relative au label Villes d'art de 1978.

[367]  Entretien n° 13 avec un membre de la RVL.

[368]  Nous renvoyons ici à la présentation du label Villes d'art et d'histoire en annexe.

[369]  Entretien n° 19 avec un responsable de la section Valorisation du patrimoine - service Action culturelle - DRAC Rhône-Alpes.

[370]  Grand Lyon Prospective, La gouvernance, Les cahiers Millénaire 3, n° 9, 1998.

[371]  Entretien n° 18 avec le gérant de Navig Inter.

[372]  Friedberg E., Le pouvoir et la règle, Paris, Seuil, 1993.

[373]  Muller P., Surel Y., L'analyse des politiques publiques, Paris, Montchrestien (Clés), 1998, p. 16.

[374]  Duran P., Thoenig J.C., « L'Etat et la gestion... » art. cit., p. 601.

[375]  Ibid.

[376]  Duran P., Thoenig J.C., « L'Etat et la gestion... » art. cit., p. 602.

[377]  Ce guide est actuellement en cours de réalisation, il devrait être disponible à la fin de l'année 2001.

[378]  Mission Site Historique, Les rendez-vous du patrimoine... op. cit., p. 21.